[Festival de Royaumont] The river

Le 22 août 2021

Attachés l’un à l’autre, des danseurs déséquilibrés recréent le lien inaltérable d’Orphée avec sa femme, Eurydice.

Orphée peut-il vivre seul ? Dans les Métamorphoses d’Ovide, le poète grec descend aux enfers pour en faire sortir sa femme, Eurydice. The River évoque leur remontée commune mais surtout la mort du héros, tué parce qu’il refusait d’oublier la défunte, puis jeté dans un fleuve.

Pour matérialiser ce lien inaltérable, le jeune chorégraphe Antoine Arbeit a eu l’idée d’attacher ses deux danseurs à une même corde. Les corps en alternance, s’allègent ou se contractent, oscillent entre la prise en charge de l’autre et l’abandon de leur propre poids. En naît une danse délicate et instable qui serpente à travers le récit du poète latin, à la manière d’une rivière qui accueillerait le spectateur sur ses rives imaginaires.

La chorégraphe états-unienne Trisha Brown avait déjà suspendu un danseur à un fil dans son Man Walking Down the Side of a Building (1970). Chez Antoine Arbeit, au fil des déplacements et des accidents, c’est à deux que l’histoire s’écrit. Ses personnages déséquilibrés – à la fois danseurs, acrobates et funambules – retiennent notre souffle et nous interrogent sur nos liens avec nos proches, nos dépendances affectives. Après tout, qui peut affirmer qu’il souhaiterait vivre seul ?

Durée 20 min. – couplé avec le spectacle Opus#1 Danse autour de l’orgue

Types

  • Culture

Labels

  • Musique contemporaine

Tarifs

  • Plein tarif : 20€
    Tarif réduit : 15€
    Tarif jeune (-30 ans) : 10€

Date

Dimanche 22 août 2021 de 14h30 à 18h.
A 14h30 et à 17h30.

Le dimanche 22 août
Jours Horaires
Dimanche Ouvert de 14h30 à 18h