caroline

Un article de caroline, ajouté le 05 février 2020 3 min. de lecture

Comme chaque année, Archéa, le musée de l’Archéologie en Pays de France, situé à Louvres, a dévoilé son exposition temporaire.  

Le 31 janvier au matin, Émilie Fouquet, Chargée des expositions et Melaine Lefeuvre, du Service des publics, recevaient la presse pour présenter Un temps de mammouth, portrait d’un géant disparu – en place du 31 janvier au 20 septembre 2020 – avant l’inauguration officielle le soir-même.

© JY Lacôte

L’exposition a été créée en 2004 par le Muséum national d’Histoire naturelle, avant de devenir itinérante. En 15 ans, les recherches scientifiques sur le mammouth ont beaucoup évolué. C’est pourquoi l’exposition a dû être adaptée et que sa présentation à Archéa sera la dernière.

L’exposition cherche à mieux faire connaître le mammouth : un animal emblématique et fortement présent dans l’imaginaire collectif, mais pourtant méconnu. Ainsi, contrairement aux idées reçues, les mammouths ont bien vécu sur le territoire de l’actuelle Île-de-France. Un os de mammouth a par exemple été retrouvé sur le terrain du Golf de Roissy (dont l’ouverture est prévue en septembre 2020) !

En 4 parties, il s’agit donc de passer Des mythes… à la réalité, de déconstruire les idées reçues sur l’environnement et la vie du mammouth grâce à Un froid de mammouth et Une vie de mammouth et enfin d’en apprendre plus sur les rapports avec l’Homme, dans une dernière partie consacrée à Des mammouths et des Hommes.

Pour ce faire, les équipes d’Archéa ont pensé une scénographie adaptée, interactive et ludique, enrichie de vidéos et d’interviews de scientifiques et de jeux pour les plus petits ; mais surtout de pièces exceptionnelles telles que des moulages de squelettes, de dents ou d’os de mammouths, retrouvés à divers endroits de la Russie à l’Île-de-France, à l’occasion de fouilles archéologiques.

© JY Lacôte

Si l’exposition originale a été créée par le Muséum national d’Histoire naturelle, Un temps de mammouth, portrait d’un géant disparu, a été adaptée par ARCHÉA en partenariat avec le Service départemental d’archéologie du Val-d’Oise et l’Institut national de recherches archéologiques préventives.

Par ailleurs, l’exposition a pu voir le jour grâce aux prêts consentis par les trois partenaires ci-dessus ainsi que le Musée d’archéologie nationale – Domaine national de Saint-Germain-en-Laye, le Musée national de la Préhistoire, le Musée départemental de Préhistoire d’Île-de-France, le Musée archéologique départemental du Val-d’Oise, le Muséum de Grenoble, le Musée du Malgré-Tout (Belgique), le Service régional d’archéologie d’Île-de-France, le Service archéologique interdépartemental 78/92, le Service archéologique du Val-de-Marne, le laboratoire Évolution-Écologie-Paléontologie (CNRS/Université de Lille et le laboratoire de Géographie Physique (CNRS).

Un grand merci aux équipes d’ARCHÉA pour leur accueil et leur invitation à la présentation de cette étonnante exposition !

ARCHÉA :