1905. « C’était le temps où l’on s’éclairait encore au pétrole et qu’en été on cuisinait sur les petits fourneaux à charbon de bois ; où la diligence et ses deux chevaux sont conduits longtemps par le père Simon puis Baptiste et Mercier, faisait la navette entre Roissy et la gare de Villiers-le-Bel. C’était le temps du sou de bronze, du franc argent, du Louis d’or. La vie s’écoulait là, sans heurt, humble, dans la saine poésie champêtre de l’âpre labeur quotidien ». A. Pigeon.

Carte postale, n°168, 1914, Classeur 3, Archives municipales de Roissy-en-France, numérisation de RDVA

La maison que vous voyez à gauche a été détruite et à la place se trouve la fontaine.

Carte postale, n°93, 1905, Classeur 1, Archives municipales de Roissy-en-France, photographie de Maud LEGRIS
Carte postale, n°92, ND, Classeur 2, Archives municipales de Roissy-en-France, numérisation de RDVA

Pour en savoir plus… Un habitant de Roissy vous raconte :

In English :

« Vous voici sur l’avenue Charles de Gaulle (du nom du célèbre chef d’état français). Remontez la rue sur votre droite. De part et d’autre se trouvent de nombreux porches et maisons anciennes. Qui ont la particularité d’avoir des cours communes.
Avant le tracé de l’autoroute du nord, cette avenue était autrefois la route Nationale 2. Elle reliait alors Paris au Nord de la France. A l’époque, elle était très fréquentée : c’était en somme l’artère principale bordée de bistrots et de petits commerces. Et il n’était pas rare que les voyageurs fassent quelques arrêts dans notre village, pour une simple pause… ou parfois pour une petite panne de voiture…
Pour résoudre ces petits tracas, les automobilistes pouvaient compter sur le garage Mallèvre, situé au n° 30 à la place de la résidence d’habitation. Pour retrouver le garage continuer à remonter l’avenue Charles de Gaulle jusqu’au premier virage
Ce garage a été fondé par un ami de mon grand-père, Gilbert Mallèvre, en 1950. Il était important le garagiste Mallèvre ! Il a même été maire de Roissy pendant dix ans ! Si je me souviens bien, le garage était en fait installé dans les écuries de l’ancienne ferme Queney, qui autrefois faisait partie du domaine du château ! Pendant longtemps, la Maison Mallèvre fut le seul et unique garage du village. L’activité augmenta encore avec l’entretien de toutes les machines agricoles nécessaires aux exploitations dans la région.
Mais avec le contournement de Roissy par l’autoroute et la disparition des nombreuses fermes de la
région, la circulation se réduisit progressivement et le garage Mallèvre ferma en 1975.« 

Tous droits réservés. Les textes sont rédigés par Henri HOUMAIRE