Ouvrez les portes du Musée national de la Renaissance

Surplombant la plaine du Pays de France lancée à la rencontre de la forêt de Chantilly, le château d’Écouen vous invite à un voyage au cœur de
la Renaissance.
Ses collections exceptionnelles ont permis d’ériger cet écrin architectural en Musée national de la Renaissance, accueillant des expositions originales. Les jardins à la française s’ouvrent sur
un vaste panorama.

Le château d’Écouen situé dans le Val d’Oise offre un superbe panorama sur la plaine de France et abrite aujourd’hui les collections exceptionnelles du Musée national de la Renaissance. Il est pour elles un écrin tout aussi exceptionnel. Vous découvrirez aux différents niveaux du château d’Écouen la célèbre tapisserie du XVIème siècle : la tenture de David et Bethsabée, et bien d’autres collections exceptionnelles sur les arts décoratifs de cette époque : mobiliers, céramiques, émaux peints, armes, objets de mesure…


En vous promenant dans les jardins et terrasses du château d’Écouen, vous pourrez apercevoir au lointain le Pays de France.
Propriété d’un grand seigneur de la Renaissance, Anne de Montmorency, qui a grandi dans l’intimité de François Ier puis prospéré sous la protection d’Henri II, Écouen n’est pas une demeure comme les autres : elle inscrit dans ses pierres les ambitions et les succès d’un homme puissant qui est aussi un mécène et un esthète passionné d’art. Elle incarne la vision moderne d’un seigneur qui guerroya en Italie et se promit de retrouver un jour sur ses terres l’éblouissement qu’il connut face aux palais transalpins.
Cet ardent collectionneur, bien souvent à l’avant-garde du goût, était aussi l’héritier d’une fortune colossale, qu’il accrut encore par une judicieuse politique d’acquisitions, par son mariage avec Madeleine de Savoie et par la faveur royale. À sa mort, en 1567, il possède quelque 130 châteaux disséminés dans toute la France et deux résidences parisiennes dont son hôtel de la rue Sainte-Avoye qu’il a doté d’une galerie peinte par Nicolo dell’Abbate. Tous ces lieux sont le théâtre de reconstructions, d’aménagements, voire de véritables projets architecturaux, comme ceux du petit château de Chantilly (1559) ou du stupéfiant pont-galerie de Fère-en-Tardenois, tous deux conçus par Jean Bullant. Mais Écouen reste son chef-d’oeuvre.

La visite du musée d’Écouen est libre. Afin d’apprécier l’essentiel du musée, un dépliant de visite, distribué à l’accueil, propose un circuit-découverte dans un parcours minimal (environ une heure).

Informations pratiques :

Horaires d’ouverture du musée : tous les jours sauf le mardi de 9h30 à 12h45 et de 14h00 à 17h45.
Fermé les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre.

Rue Jean Bullant – 95440 Écouen

Plus d’infos : https://musee-renaissance.fr/