L’aéroport Paris-Charles de Gaulle s’étend sur un vaste territoire : l’équivalent en superficie de la rive gauche de Paris. À sa création en 1974, l’aéroport n’avait pas vocation de hub. Résultat, les constructions successives de terminaux (T1, T2, T3) au fil du temps ont rendu les distances impressionnantes pour les passagers.

Pour rapprocher les terminaux entre eux, ADP a mis en service, en 2007, le CDGVAL.

Métro automatique, il relie les terminaux 4h à 1h.

Depuis son lancement, dix millions de voyageurs empruntent chaque année le service de métro automatique CDGVAL à Paris-Charles de Gaulle. Gratuites, accessibles pour tous, trois fois plus rapide que le bus, d’un terminal à l’autre, cette ligne de métro la plus courte de France révolutionnent les dessertes du plus grand aéroport d’Europe.

CDGVAL parcourt une distance totale de 3,5 kilomètres, en 8 minutes. La ligne compte 5 stations qui desservent tous les points stratégiques de l’aéroport : le terminal 1, le terminal 2 au niveau des gares RER et TGV, le terminal 3 et les parcs de stationnement éloignés PR et PX.