Thierry

Un article de Thierry, ajouté le 27 mars 2020 2 min. de lecture

Alors que le mois de mars a vu une une augmentation du nombre de cas de Covid-19 partout en Europe ainsi qu’une annulation de tous les évènements et une limitation des voyages d’affaires, de nombreux pays d’Europe ont désormais décrété le confinement pour stopper la pandémie.

Une étude récente d’Hospitality ON, réalise un état des lieux de l’impact du Covid-19 de janvier à mars, sur l’hôtellerie en France, en Allemagne, au Bénélux, en Espagne, en Italie et en Grèce.

Sans surprise, l’Italie est le pays le plus affecté : confinement oblige, le RevPAR (revenu par chambre disponible) a baissé de plus de 89,7% sur le mois de mars.

Depuis le début de l’année 2020, l’Italie, la Grèce, le Luxembourg et la Belgique sont les pays qui enregistrent la plus forte baisse de RevPAR. Ce sont ces mêmes pays qui enregistrent le plus faible taux d’occupation mensuel. Voir les graphiques d’Hospitality ON ici Evo RevPAR depuit début 2020

L’Allemagne, le Benelux et l’Espagne subissent également de fortes chutes du taux de RevPAR et une forte baisse du taux d’occupation mensuel.

En France, Paris et la région Île-de-France sont les deux zones les plus fortement touchées par la chute du RevPAR depuis le début de l’année. Paris, quant à elle, observe le plus faible taux d’occupation mensuel (par rapport à l’Île-de-France et aux autres régions françaises).

A Roissy, après un mois de février plutôt moyen, le taux d’occupation des hôtels au 1er mars 2020 démarre à 47 % pour descendre au 25 mars jusqu’à 26 %

L’étude sur l’impact du Covid-19 en Europe sera disponible prochainement sur le site d’ Hospitality ON

Baromètre hôtelier de la destination Grand Roissy. Vos contacts OT Grand Roissy : t.bogaczyk@ville-roissy95.fr – OlaKala de la société MKG Group : Guillaume Richoux